French

La classe dirigeante internationale est passée à l'offensive contre toute organisation affichant sa solidarité avec la Palestine. Les communistes révolutionnaires de Der Funke - la section autrichienne de la Tendance Marxiste Internationale - ont été calomniés et harcelés par nos ennemis politiques pendant des mois. Aujourd'hui, nos camarades Sonja et Alex ont été convoqués au bureau du procureur en tant qu'accusés, parce qu'ils ont partagé la déclaration de la TMI dénonçant la guerre d'Israël.

Netanyahou porte sa guerre à un autre niveau. La voie sur laquelle il s’est engagé est inéluctable s'il veut rester au pouvoir. Pourtant, ses actions menacent de déstabiliser l’ensemble du Moyen-Orient, le risque d’une guerre généralisée devenant de plus en plus réel. La révolution guette également tous les régimes de la région, la colère des masses étant poussée à son paroxysme. Le prochain évènement tragique, le bombardement massif et l’invasion des terres de Rafah, pourrait en être le point de basculement.

« Il s’agit d’une renaissance, d’un renouveau! » Ces mots, prononcés par Alan Woods, principal théoricien de la TMI, résument l’état d’esprit qui régnait lors d’une récente réunion de notre Comité exécutif international (CEI) en Italie. Une couche importante de travailleurs et de jeunes cherche une bannière communiste vers laquelle se tourner et la prendre à bras-le-corps. Nous devons nous ouvrir résolument vers l’extérieur pour aller à leur rencontre en construisant une Internationale communiste révolutionnaire.

Les quatre dernières années ont été les plus turbulentes de l’histoire du capitalisme suisse. Ce n’est qu’une question de temps avant que de grands mouvements sociaux ne voient le jour. Aujourd’hui déjà, des milliers de jeunes n’attendent qu’une chose : pouvoir entamer la lutte contre le capitalisme. Les communistes doivent tirer des conclusions cohérentes et réagir par la mesure suivante : la fondation du Parti Communiste Révolutionnaire !

Hier, le 9 janvier, les journaux télévisés du monde entier ont montré des scènes de violence sans précédent en Équateur, principalement à Guayaquil, mais aussi dans la capitale Quito. Que se passe-t-il et pourquoi ?

La nuit dernière, des frappes aériennes américaines et britanniques, avec le soutien du Canada, ont fait pleuvoir des dizaines de bombes sophistiquées sur la tête d’une des populations les plus pauvres du monde. Les mains des impérialistes occidentaux sont couvertes du sang du peuple gazaoui, mais jusqu’à présent, ils pouvaient se cacher derrière le fait que, bien qu’ils aient fourni les armes, les bombes, l’argent et la couverture politique pour le massacre, ils n’avaient pas directement appuyé sur la gâchette. Aujourd’hui, au Yémen, ils sont intervenus directement, provoquant une escalade dangereuse du conflit dans la

...

 

Depuis le 27 octobre, les mécaniciens des ateliers de réparation de Tesla, en Suède, sont en grève pour obtenir une convention collective. Face à Elon Musk, le patron milliardaire de cette entreprise, les travailleurs en lutte peuvent s’appuyer sur une vague de solidarité qui dépasse les frontières de la Suède.

Nous sommes heureux d’annoncer le lancement d’un nouveau journal : Révolution communiste. Pour beaucoup de gens, cela peut paraître surprenant. Une révolution communiste, ici au Canada? OUI! Croyez-le ou non, le communisme est de plus en plus populaire au Canada. C’est précisément dans le but de rassembler les communistes d’ici au sein d’une organisation que nous lançons ce nouveau journal communiste révolutionnaire.

Le massacre des Palestiniens de Gaza par la puissante machine de guerre de l’Etat israélien provoque dans la jeunesse et la classe ouvrière une vague de profonde répulsion. Beaucoup de gens cherchent un moyen de mettre fin à ce carnage et de pouvoir aider « concrètement » la lutte des Palestiniens. C’est précisément ainsi que la campagne internationale « BDS » (pour « Boycott, Désinvestissement, Sanctions ») est présentée par ses animateurs. D’après eux, cette combinaison d’une campagne massive de boycott des produits israéliens par les consommateurs et d’appels lancés aux entreprises et aux gouvernements d’Occident pour qu’ils mettent fin à toute coopération avec l’Etat sioniste et

...

Lorsque je me lève le matin, que je mets mes chaussures et que je fais mes lacets, je me demande souvent « Qui a fait ces chaussures ? ». Et quand je m'assois à table pour prendre mon petit-déjeuner, je me demande : « Qui a fabriqué cette table et qui a travaillé dans la ferme d'où provient l'avoine de mon porridge ? » Lorsque je dois me rendre à l'hôpital pour un examen, je me demande à quelle classe appartient l'infirmière. Vous vous demandez peut-être pourquoi je me pose ces questions. Eh bien, nous sommes bombardés par l'idée que la classe ouvrière n'existe plus, qu'elle a été abolie et que nous appartenons tous, dans une large mesure, à la « classe moyenne ».